Vous êtes ici

Comment accompagner les situations de violences intrafamiliales ?

Version imprimableEnvoyer par mailVersion PDF

Aquitaine, mardi 19 mai 2015

De 9 h à 17h à la Maison des Associations, au 55 Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 33700 MERIGNAC.

CLIQUEZ POUR LIRE LE COMPTE-RENDU

Les aspirations citoyennes de nos contemporains passent le plus souvent par des représentations « normatives » de la vie de couple et de la vie familiale. Vie familiale qu’il n’est pas toujours aisé de « mener à bien » pour tout un chacun !! Aimer ne suffit pas… et à travers ce lien particulier, les difficultés psychosociales diverses mais aussi la question du rôle social sexué attribué peuvent engendrer des situations de violences psychologiques, verbales ou physiques !
Pour les personnes que nous accompagnons dans nos services, la situation de handicap, les atteintes cognitives ou les troubles psychiques, nous amènent à poser la question de ces violences sous des aspects souvent spécifiques que nous pourrions repérer ainsi :
- Le bain social et affectif de situations défavorisées nuit à un développement harmonieux et empêche la transmission de valeurs et d’habitus.
- Le déficit intellectuel fige ou ralentit la compréhension des situations délicates et déjoue les projets de vie.
- Le handicap psychique, la psychose en particulier, peut restreindre la capacité de la personne à accéder aux sources oedipiennes qui sous tendent les valeurs familiales de nos sociétés.
- Enfin, le handicap quel qu’il soit, affecte la personne qui en est atteinte en 1er lieu, mais aussi tous les membres de sa famille… !
Confrontés régulièrement dans nos pratiques à des situations « atypiques » et douloureuses que la violence vient parfois dramatiser, nous accompagnons, nous intervenons, nous signalons parfois.. mais nous doutons aussi :
- Où commence l’intolérable de la violence faite à la femme, à l’homme parfois ?
- A partir de quand un enfant sous le toit d’un couple en difficulté est il en danger ?
- En quoi la famille élargie est elle concernée par ces questions ?
- Quels sont nos repères légaux, moraux, nos principes éthiques ?
- En quoi nos postures professionnelles et personnelles peuvent elles devenir contre productives, intrusives, voire même favoriser l’éclosion de la violence…

Pour nous guider dans nos réflexions tout au long de la journée, nous accueillerons 3 intervenants :

  •  Rachel BESSON, anthropologue chercheuse et consultante au CACIS. Elle interviendra sur le thème « des violences conjugales »… des chiffres, des faits, une loi !
  •  Jean Louis HOURCQ, ancien cadre des services de placement familiaux du Conseil Général. Il viendra nous parler de la Loi 2007 reformant la protection de l’enfance et de la place particulière accordée aux familles.
  •  Véronique GRENIER, psychologue clinicienne. Elle propose un questionnement autour des violences intrafamiliales lors des accompagnements auprès de personnes en situations de handicap. Comment penser la violence… ses causes, ses déterminations, ses processus et fonctions ?

Ils interviendront le matin à tour de rôle avec l’objectif de transmettre leurs connaissances, leur vision du sujet et participeront l’après midi à l’animation de 3 ateliers dans lesquels vous pourrez vous inscrire.

Yves CORMIER administrateur M.A.I.S sera présent durant cette journée pour participer aux échanges et donner des informations sur la vie du Mouvement et les travaux en cours au niveau national.