Vous êtes ici

Les étapes du mouvement

Version imprimableEnvoyer par mailVersion PDF

La création

Les premiers Services d’Accompagnement ont vu le jour vers la fin des années 1970. Peu nombreux et peu connus, ils sont dispersés dans l’hexagone. Leur apparition doit beaucoup à la volonté d’associations de parents. Les Services d’Accompagnement sont souvent le prolongement des Services de Suite, chargés de l’insertion professionnelle de jeunes sortants d’IMPRO (institut médico-professionnel) et de Services de Suite rattachés à des CAT (Centres d’aide par le travail) et à des foyers d’hébergement.

Avec le temps, les professionnels de ces services mesurent leur isolement et expriment la nécessité de se regrouper pour échanger sur leurs pratiques quotidiennes d’accompagnement. Les premières rencontres régionales organisées en Alsace, en Savoie et dans le Berry en 1985 et 1986 permettent à un grand nombre de responsables de structures médico-sociales et de services d’accompagnement ou de suite d’échanger sur la mise en œuvre d’une "démarche de progression pour des personnes adultes en difficulté d’insertion sociale".

Ces rencontres mettent en évidence la diversité des Services d’Accompagnement : absence d’agréments et de conventions les définissant, difficultés de moyens et de financement, coûts et fonctionnements extrêmement variés. A l’issue de ces rencontres un bon nombre de professionnels se structurent en association loi 1901 : le Mouvement pour l'Accompagnement et l'Insertion Sociale (MAIS) est créé le 14 janvier 1987 à Strasbourg.

L'évolution

Dès son origine, le MAIS suscite l’intérêt de différents partenaires qui s'intéressent aux personnes handicapées mentales, psychiques et physiques tels que l’UNAPEI (Union nationale des associations de parents d’enfants inadaptés), l’AGEFIPH (Agir efficacement pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées), l’APAJH (Association pour adultes et jeunes handicapés), les CREAI (Centres régionaux pour l’enfance et l’adolescence inadaptée), Le Prado Rhône Alpes, La Croix-Marine... Il participe au Salon international de l’Insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées.

1987

Le MAIS organise la première rencontre nationale des Services d’Accompagnement à Montpellier. Le succès de cette manifestation, regroupant 200 professionnels, convainc les administrateurs du MAIS de la nécessité de rassembler les adhérents, au cours d’un colloque national organisé chaque année par les professionnels d'une région différente. Ainsi se tiendront, au cours des années suivantes, les Journées Nationales de Formation, fédérant 300 à 400 personnes, majoritairement des professionnels de l’accompagnement social.

1988

Interlocuteur des pouvoirs publics, le MAIS est force de proposition auprès des Ministères. Fédérateur d’une réflexion sur les Services d’Accompagnement, il propose des textes sur la définition de ces services et le concept d’accompagnement social. Les prémices d’une Charte européenne de l’accompagnement sont énoncés en termes de "Personne handicapée citoyenne".

1989

Le Mouvement est sollicité pour animer des sessions de formation sur les Services d’Accompagnement auprès du SNAPEI (Syndicat national des associations pour parents d’enfants inadaptés) et des Instituts de formation en travail social.

1992

Le MAIS édite un annuaire des Services d’Accompagnement présentant 250 Services situés en Métropole, en collaboration avec le CTNERHI (Centre Technique National d’Etudes et de Recherches sur le Handicap et les Inadaptations), l’AGEFIPH et le CREAI de Lorraine.

1996

Un film relatant le témoignage des usagers des Services d’Accompagnement de la région Rhône-Alpes, présenté aux Journées Nationales de Formation de Chambéry, est sélectionné pour le festival européen de la vidéo sociale (Genève 1997).

Avec le développement de l’accompagnement social dans le milieu de l’exclusion (logement social, appui social individualisé…), les professionnels de ce secteur adhèrent progressivement au Mouvement.

Le MAIS réalise une première enquête sur les Services d'Accompagnement du territoire national pour en définir les populations accompagnées, les caractéristiques et les modes de fonctionnement (étude sur 138 services correspondant à 6 111 personnes accompagnées).

1997

Le Mouvement qui a toujours fonctionné sur la base du militantisme évolue et se structure :

- au sein du Conseil d’administration, se constituent des commissions d'étude (Formation, Communication,  Recherche/administration) ;

- au niveau régional, le MAIS est sollicité pour apporter une aide à la création, la mise en place et l’organisation de nouveaux Services d’Accompagnement.

Le Mouvement devient organisme de formation. Chaque année des actions de formations sont élaborées, prenant en compte les besoins et le contexte dans lequel évoluent les professionnels de l’accompagnement.

2003

Le Mouvement lance une seconde enquête nationale afin de repérer les évolutions et les orientations des Services d'Accompagnement Social dans le contexte de la loi 2002.02 de rénovation des institutions sociales et médico-sociales (étude sur 293 services correspondant à 13 856 personnes accompagnées).

2005

Plusieurs années de réflexion et de collaboration avec les services du Ministère social donnent lieu à la parution du Décret d’application du 11 mars 2005 relatif aux conditions d’organisation et de fonctionnement des services d’accompagnement à la vie sociale et aux services d’accompagnement médico-social pour personnes adultes handicapées.

2006-2007

Avec la mise en œuvre du décret de 2005, le MAIS prend de nouvelles orientations dans le cadre de ses formations :

- interventions sur site à la demande des Services (projet de service, suivi de projet, évaluation…) ;

- formation à l’adresse des usagers (droits et devoirs…, leur place au sein des Conseils de la vie sociale et des groupes d’expression…).

2008

Le MAIS participe à l’élaboration du processus d’évaluation externe avec le Conseil national de l’évaluation sociale et médico-sociale.

2009

Il participe au groupe de travail de l’ANESMS (Agence nationale de l’évaluation sociale et médico-sociale) sur la bientraitance des personnes handicapées.

2010

Le MAIS réalise et publie un ouvrage avec le concours des Presses de l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) : "L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL, Histoire d'un Mouvement, Concepts et Pratiques".

2011-2012

A la suite de la mise en application du décret de 2005, le MAIS effectue une troisième enquête nationale sur les SAVS et les SAMSAH afin de connaître leur différenciation et leurs caractéristiques. L’enquête (étude sur 209 services d’accompagnement correspondant à 11 271 personnes accompagnées) permet de déduire des éléments de référence et d’orientation pour la création ou le développement des SAMSAH.

2013-2014

Le MAIS entreprend une étude sur l'ensemble du territoire national concernant la participation financière requise auprès des personnes accompagnées, dans certains départements, par les Conseillers Généraux afin de mener une  action auprès de ces derniers.