Vous êtes ici

SERVICES - INSTITUTIONS : Alternatives ou complémentarités ?

Version imprimableEnvoyer par mailVersion PDF

 

Les établissements médico-sociaux vont-ils inévitablement devenir des services ?

La pression est forte, même au niveau européen, pour que se développent davantage les services comme alternative aux établissements... Sommes-nous face à une évolution sociétale ou cette évolution est-elle guidée par des perspectives (illusoires ou pas !) d’économies budgétaires ? Sommes-nous obligatoirement dans cette opposition (« à la place de…. »), ou pouvons-nous envisager cette évolution comme une complémentarité (« en plus de…. ») ?

N’est-ce pas l’opportunité d’être dans des parcours plus ajustés, davantage personnalisés ? Les usagers que nous accompagnons peuvent-ils ne plus être du tout en institution ? Les établissements (EME/EMPro, ESAT, foyers d'hébergement, Foyer de vie, FAM...), sont-ils par nature, incompatible avec l’inclusion sociale ?

L'évolution des attentes et des besoins des personnes accueillies nécessite des réponses institutionnelles qui doivent être constamment pensées et réajustées. Notre accompagnement peut-il, dans ce contexte, se résumer à une prestation de service ? Qu'en est-il du processus institutionnel en jeu dans les services comme dans les établissements ? Quel impact a cette évolution sur l’éthique de l’accompagnement, avec l’arrivée sur le secteur d’entreprises marchandes ?

Voilà toutes les questions sur lesquelles nous souhaitons réfléchir lors de la journée organisée conjointement par les associations ACTIONS-H, MAIS et ANDICAT.

Nous aimerions tout d’abord étudier ces questions sous l’angle de l’évolution de nos structures en lien, bien évidemment, avec l’évolution sociétale.
Il nous parait également intéressant de questionner les impacts sur le cadre institutionnel et sur l'éthique de notre accompagnement dans le contexte d'aujourd'hui.
Des expériences existent, de nombreux services se sont créés et développés de façon empirique à partir des établissements... Quelles articulations entre les deux, quelles contraintes et quelle pérennisation ?

Des ateliers sont organisés afin de favoriser les échanges d’expériences mais également permettre aux participants de confronter leurs points de vue :
Comment faciliter la fluidité des parcours ?
Quelles sont les limites à l’accompagnement à domicile ?
Comment travailler les complémentarités entre services et institutions ?

Tout le secteur du médico-social et de l’insertion est traversé par ces questions. Nous n’y apporterons certainement pas de réponses, mais y réfléchir tous ensemble nous semble déjà avancer dans ce sens…

[...] LIRE LE COMPTE-RENDU