Chez soi.....quels accompagnements ?

Languedoc-Roussillon, vendredi 11 mars 2016

au UGECAM - CRIP (Centre de rééducation) - 435 Avenue Georges Frêche, 34170 Castelnau-le-Lez

« L'homme a toujours eu besoin de s'abriter, de se protéger et de s'approprier des espaces ». Quel est le rapport de l'être humain à l'espace qu'il habite et quelle place occupe le travailleur social dans cet entre-d'eux ?
« Chez soi », lieu délimité, rangé ou désordonné, espace du corps et de l'intimité où l'on peut se dérober au regard des autres où chacun construit un univers à son image.

Si « habiter » renvoie au fait de construire son intérieur, d'investir et d'occuper les lieux, une rencontre entre l'être humain et le lieu ;cela n'est pas chose facile pour les personnes que nous accompagnons. La maladie mentale/le handicap psychique, certaines difficultés, traumatismes viennent connoter très fortement la façon d'habiter. Nous nous demandons alors jusqu'où aller dans le soutien des capacités de l'autre à habiter....à exister.

Si « l'habitat » est le cocon, l'habit, l'enveloppe, le repère, il est aujourd'hui en mutation dans notre société. En effet, de nouvelles formes de cohabitation, d'habitat partagé, habitat communautaire, solidaire apparaissent pour pallier aux difficultés d'accès au logement et/ou mettre à distance la solitude. Cependant, nous avons chacun une façon très personnelle de s'approprier un lieu, ce qui soulève un paradoxe de taille : avoir un chez-soi, être chez soi à condition de respecter les règles collectives! De nouvelles modalités que nous devons prendre en compte dans les accompagnement que nous proposons.

A l'occasion de cette journée, nous vous proposons de réfléchir, au travers des apports Mme Anne-Lise FAVIER, et son regard d'anthropologue, sur l'évolution de ces notions et l'impact que cela à sur notre manière d'intervenir au domicile des personnes que nous accueillons. L’après-midi sera consacrée à des ateliers. Des professionnels témoigneront de leurs pratiques. Programmation prévisionnelle : intervention des aides à domicile, le rôle des mandataires judiciaires dans le logement , le travail de réflexion d'une éducatrice en SAVS et un atelier sur les nouvelles formes d'habitat.

Une grande place sera faite aux échanges.

Il n'y pas de programme disponible pour l'instant.