Languedoc-Roussillon, le vendredi 29 novembre 2013

Face à une société fondée aujourd'hui sur le déni du manque, où les notions de marché et de contrôle régissent les échanges, qu’en est-il de nos services ?

Devons nous céder à la tentation de tout combler, à la volonté d'une réponse immédiate, à réduire l'acte éducatif à une simple action, une prestation? De la présence à l’omnipotence. A l'image du jeu du taquin, pour que cela fonctionne, ne faut -il pas une case vide, un trou, du manque.

Du manque qui ouvre vers un espace où l'autre peut exister. Or face à cette saturation et la volonté d'une pensée unique, la clinique a-elle encore une place. Quelles réalités traverses nos institutions, nos métiers ? Nous vous proposons d'en parler et d'en débattre autour de 4 ateliers :

  • Partenariat et Psychiatrie ;
  • Isolement, au delà des services ;
  • L'importance de prendre soin de soi,
  • L'Évaluation : effets sur les professionnels et leurs pratiques.

Une journée d'échange autour de nos pratiques, à partir du réel, décortiquer ce qui nous anime, nous freine au quotidien dans notre accompagnement auprès de personnes en souffrances.

L’occasion aussi de faire émerger les questions, thèmes que vous souhaitez aborder dans le cadre de futures journées de formation, que nous organiserons sur 2014.

Il n'y pas de programme disponible pour l'instant.